Les raisons de la colère.

Les raisons de la colère.

Association Mormal : Forêt Agir

 

Note liminaire

Si vous voulez comprendre cette colère, prenez quelques minutes.  

Et lisez…

L’ensemble des informations délivrées ci-dessous sont véridiques. Rien n’est inventé.

Les données sont celles, publiques, de l’ONF. 

Les citations sont issues des courriers officiels reçus de l’association et/ou des articles de presse des principaux intéressés. Non démentie à ce jour

L’association a déposé une plainte devant le tribunal des référés d’Avesnes-sur-Helpe en juin 2017. Jugement attendu le 12 octobre. Le sujet concerne les courriers recommandés (exemple) démontrant, parcelle par parcelle, les incohérences paysagères et les volumes excessifs prévus. 

 

  • La forêt de Mormal est-elle surexploitée depuis 2014 ? 

  • Peut-on dire qu’il y a un problème dans la gestion sylvicole de cette forêt ?

 

  • Les données

Nous avons comparé les données concernant l’ensemble des parcelles qui composent la forêt de Mormal, et ce depuis l’entrée en vigueur du nouveau plan d’aménagement en 2014 

Seules les coupes quantifiables issues des données des coupes programmables par période pluriannuelle du plan d’aménagement 2014-2033 ont été comparées aux fiches issues des catalogues de vente publique de bois.

En d’autres termes, nous avons comparé le volume prévu du plan d’aménagement et ce qui a été réellement vendu. Dans les deux cas, c’est l’ONF qui est le décideur.

 

  • Analyses 

Le détail complet, par parcelle, a fait l’objet d’un courrier recommandé à l’ONF ainsi que d’un plan de situation

Sur base de ce comparatif, Il en résulte une mise en vente, pour les 124 parcelles étudiées sur les années 2014, 2015 et 2016 un total de  185 509 M3

Le plan d’aménagement autorisait l’office national des forêts à prélever un total de 132 312 M3 

  • La différence représente un prélèvement en excès de + 53 196 M3

  • Les excès de prélèvement atteignent + 40.2% en MOYENNE sur les 3 premières années d’exploitation

 

Que représente ce volume ?

 

Il est difficile de s’imaginer ce que représente un tel volume. Ce chiffre est§ abstrait, tant il semble énorme.

 

Essayons de l’imaginer :

 

  • Un camion et sa remorque peuvent charger +/- 38 M3 de bois (L=2m). 

Soit 1 400 semi-remorques de prélevés à la forêt. 

  • Mis bout à bout, ce charroi aurait une longueur supérieure à … 25 kilomètres (1400 camions* 18m)

  • Autre possibilité de compréhension:  en matière de production de cette forêt :

 

Suivant le plan d’aménagement de l’ONF, il est défini, en page 6, que la forêt de Mormal produit, en moyenne, 5.77 M3/Ha/an 

 

La surface du massif étant de +/- 9 123 ha, un calcul simple donne une production annuelle attendue de 52 639 M3 de bois.

 

Il est facile de démontrer qu’en l’espace de trois ans, la surexploitation est l’équivalent de plus d’un an de production de l’entièreté du massif forestier de Mormal !!!

 

 

  • Réponses

 

  • Office National des Forêts.

De tous les courriers recommandés envoyés à l’ONF depuis février 2017, nous n’avons reçu qu’une seule réponse officielle. Elle date du 6 juin. 

« »

Sinon, par voie de presse, diverses interprétations, suivant qu’il s’agisse de l’ancien directeur ou du nouveau (avant et après le 01 avril 2017. Sans blague !)

Mr Wimmers, directeur : La Voix du Nord du 14 mars 2017

« Elle (…la forêt de Mormal…) est gérée par rapport à un plan de gestion. Les chênes pédonculés, commente Bertrand Wimmers, sont des espèces qui ont besoin de lumière, et qu’il faut desserrer pour qu’ils prospèrent correctement par rapport au changement climatique »

 

Mr Marquette, directeur : La Voix du Nord du 07 juin 2017

« On applique aujourd’hui une sylviculture plus dynamique par rapport à ce qui se faisait avant. »

« Nous appelons ça une sylviculture de rattrapage »

 

  • La préfecture du Nord

Deux réponses reçues, à l’identique :

« La hausse des volumes prélevés se justifie notamment par une augmentation du volume sur pied mise en évidence par l’institut national de l’information géographique et forestière, phénomène constaté également au niveau national. »

 

Les autres réponses sont toutes sur le principe, fort aimable, de la prise d’intérêt du courrier et de la suite apportée ultérieurement. 

Les ministres renvoient directement à la préfecture du Nord.

 

  • Politiques

Les deux députés de la circonscription présents au second tour des législatives ont reçu le dossier. Dans les deux cas, une visite  a été organisée dans la forêt. Les explications leur ont été données. L’intérêt semble réel.

Pour le LREM : Anne-laure Cattelot

Pour le FN : Gerard Philippe

À suivre…

 

Conclusion des réponses :

Les seules réponses sont celles de l’ONF. Directement par courrier ou indirectement via la presse ou la préfecture.

Via la presse, aucune réponse sur le fond. Les excès de coupes par rapport au plan d’aménagement sont gentiment éludés. On parle de mise en lumière (euphémisme), de changement climatique…

Via la préfecture, on a droit à un grand moment d’humour sarcastique : oser dire que la raison est due à la croissance exceptionnelle des arbres…

Pour rappel, et concernant cette croissance subite ou « à cause du changement climatique », le plan d’aménagement à commencer à prendre effet … en 2014. Il résulte d’une étude approfondie des surfaces, de la biodiversité et du paysage. 

L’ONF est dépositaire du plan d’aménagement. Cette entreprise l’est également de son suivi.

Considérer 40% de surexploitation et devoir se contenter de telles explications est risible.

 

  • Le procès

 

La SPEFF, Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France , association nationale reconnue d’utilité publique depuis 1936 et agréée pour la protection de l’environnement depuis 1978 nous a rejoint dans la procédure. Elle est plus connue aujourd’hui sous le nom de Sites & Monument. 

 

Vous l’aurez compris, que ce soit à l’ONF, à la Préfecture du Nord ou aux ministères, personne ne semble s’inquiéter du devenir de cette forêt.

Les preuves sont lourdes, le dossier est clair. Les données incontestables 

Nous avons saisi en juin le juge des référés du tribunal d’Avesnes-sur-Helpe.  La procédure est en urgence.

Nous ne savons pas si le juge se déclarera compétent pour ce dossier. 

Et dans l’affirmative, nous espérons être entendus.

 

Merci à ceux qui ont pris la peine de lire jusqu’ici. 

Si vous êtes sensible sur ce sujet, sachez que la forêt de Mormal a besoin de vous. Vous pouvez vous faire membre de l’association via le site mormal-foret-agir.fr

Vous avez également la possibilité de faire un don en ligne. Actuellement nous avons dépensé plusieurs milliers d’euros en frais d’huissier et d’avocats. Des expertises judiciaires sont prévues très prochainement. Leur coût est important

 

Merci à vous.

Merci aux nombreux bénévoles, aux sympathisants de l’association.

 

Je terminerais par un texte issu de l’ancêtre de l’ONF : Les eaux et Forêts.

Deux affiches sous verre ont été retrouvées dans le grenier de la maison forestière d’Obies. 

On peut y lire, entre autres :

«  Il faut 120 ans d’effort pour faire une belle forêt,…, qui est pour le pays une richesse et une parure  …  »

 

TOMSEN Benoit

Président

 

Le repas de notre association « Mormal Forêt Agir » s’est tenu le 9 septembre dernier à LOCQUIGNOL à l’occasion de la traditionnelle Fête de la forêt.

140 personnes se sont réunies afin d’exprimer leurs craintes et faire part de leurs interrogations quant au devenir de la forêt de Mormal.

Nos bénévoles et membres sont de plus en plus nombreux, ce qui dénombre l’intérêt de chacun porté à notre poumon vert de l’Avesnois.

N’oublions pas que notre association a également un rôle pédagogique. C’est pourquoi au mois de novembre nous participerons au « Festival de l’Arbre » organisé par la région des Hauts de France. Une matinée sera consacrée à la plantation de diverses essences d’arbres…acte on ne peut plus symbolique !

Ainsi nous espérons sensibiliser la jeune génération qui sera la gardienne de notre précieux trésor qu’est notre massif de Mormal.

N’hésitez pas à nous contacter !

C:\Users\User\Desktop\bu.png

 

LOCQUIGNOL, LE 12 MAI 2017

 

 

 

Siège Social : 

 

 

 

M. DIRECTEUR DE L’AGENCE REGIONALE NORD-PAS-DE-CALAIS

 

OFFICE NATIONAL DES FORETS

 

24 RUE HENRI LOYER

BP 46

59004 LILLE CEDEX

MAIRIE DE LOCQUIGNOL

LA PLACE                                                                                         

59530 LOCQUIGNOL                                                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RECOMMANDE AVEC A.R.

 

OBJETS : 

 ARRET DES COUPES DES PARCELLES SUREXPLOITEES 

• MODIFICATION DU VOLUME D’EXPLOITATION  DES PARCELLES VENDUES

 

 

 

 Monsieur le Directeur,

 

 

Par la présente nous vous mettons en demeure d’arrêter les exploitations en cours et de suspendre le démarrage de nouvelles exploitations afin de vous rendre conforme au volume récoltable par parcelle, tel que défini par le plan d’aménagement 2014-2033.

 

Nous avons comparé vos données concernant l’ensemble des parcelles qui composent la forêt de Mormal et ce depuis l’entrée en vigueur du nouveau plan d’aménagement en 2014.

 

Ces données sont incontestables puisque, dans tous les cas, issues de vos services.

 

Seules les coupes quantifiables issues des données des coupes programmables par période pluri-annuelle du plan d’aménagement 2014-2033 (Annexe 1), ont été comparées aux fiches issues de vos catalogues de vente publique de bois.

 

 

Sur base de ce comparatif, Il en résulte que vous avez mis en vente, pour les 124 parcelles étudiées sur les années 2014, 2015 et 2016 un total de  185 509 M3

Le plan d’aménagement vous autorisait à prélever un total de 132 312 M3

 

 

 

 

 

 

  • La différence représente un prélèvement en excès de + 53 196 M3

  • La proportion de vos excès de prélèvement atteint +40.2% en MOYENNE sur les 3 premières années d’exploitation

 

Que représente ce volume ?

Suivant votre plan d’aménagement, vous avez défini, en page 6, que la forêt de Mormal produisait, en moyenne, 5.77 M3/Ha/an 

La surface du massif étant de +/- 9 123 Ha, un calcul simple donne une production annuelle attendue de 52 639 M3 de bois.

 

Il est facile de démontrer qu’en l’espace de trois ans, votre surexploitation est l’équivalent de plus d’un an de production de l’entièreté du massif forestier de Mormal !!!

 

 

Sur les 124 parcelles étudiées, 110 sont en surexploitation (Voir plan de situation, Annexe 4)

 

Répartition des parcelles : 

 

Excès de prélèvement inférieur à 20%

626, 421, 104, 219, 710, 216, 320, 722, 918, 325, 948, 1124, 440, 445, 841, 410, 905, 327, 803, 210, 419

 

Excès de prélèvement compris entre 20% et 50 %

849, 413, 830, 721, 935, 605, 602, 1130, 521, 731, 519, 726, 1016, 515, 329,  425, 815, 1025, 338, 507, 214, 738, 323, 611, 137, 845, 1011, 415, 717, 101, 946, 332, 1049, 427,  723, 747

 

Excès de prélèvement compris entre 50% et 250 %

837, 117, 638, 1020, 114, 138, 1213, 911, 524, 124, 1002, 513, 648, 917, 502, 933,  215, 630, 629, 737, 807, 909, 147, 1021, 732, 842, 223, 929, 1026, 919, 846, 646, 208, 912, 135, 1031, 921, 701, 1147, 330,  536, 641, 1040, 1035, 836,  639, 727, 526, 827, 209,  108, 632, 538

 

DEMONSTRATION :

 

Exploitation 2014-2016 en forêt domaniale de Mormal : 

 

Résumé du comparatif entre le plan d’aménagement forestier et les fiches de vente publique de bois de l’O.N.F.

 

 

 

Origine des données :

  • Le programme de coupes et de travaux sylvicoles, tel que décrit dans le plan d’aménagement forestier 2014-2033 édité par l’O.N.F. (pages 59 à 98)

  • Les articles de vente de bois en bloc et sur pied, par appel d’offres public des années 2014 à 2016

 

 

 

 

 

ANNEE 2014

        

Suivant plan d’aménagement : 35 359 M3

Vente de bois groupe AMEx : 48 561 M3

 

Différence volume : + 13 201.7 M3, soit +37.3 %

 

Détail prélèvement à l’unité suivant articles de vente de bois :

Arbres : 29 923 unités

Perches : 12 820 unités

 

Dépassement théorique (règle proportionnelle) : base +37.3 %

Arbres : 29 923 - ((29 923/48 561)*35 359) = 8 134 unités

Perches : 12 820 - ((12 820/48 561)*35 359) = 3 485 unités

 

 

ANNEE 2015

        

Suivant plan d’aménagement : 55 463 M3 

Vente de bois groupe AMEx : 72 766 M3

 

Différence volume : + 17 302.5 M3, soit +31.2 %

 

Détail prélèvement à l’unité suivant articles de vente de bois :

Arbres : 45 692 unités

Perches : 29 863 unités

 

Dépassement théorique (règle proportionnelle) : base +31 .2 %

Arbres : 45 692 - ((45 692/72 766)* 55 463) = 10 865 unités

Perches : 29 863 - ((29 863/72 766)* 55 463) = 7 101 unités

 

 

ANNEE 2016

        

Suivant plan d’aménagement : 41 489 M3

Vente de bois groupe AMEx : 64 182 M3

 

Différence volume : + 22 692  M3, soit +54.7 %

 

Détail prélèvement à l’unité suivant articles de vente de bois :

Arbres : 38 948 unités

Perches : 22 502 unités

 

Dépassement théorique (règle proportionnelle) : base +54.7 %

Arbres : 38 948 - ((38 948/72 766)* 55 463) = 13 770 unités

Perches : 22 502 - ((22 502/72 766)* 55 463) = 7 956 unités

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL 2014 -2016

 

Suivant plan d’aménagement : 132 312 M3

Vente de bois groupe AMEx : 185 509 M3

 

Différence volume : + 53 196.7  M3, soit +40.2 %

 

Détail prélèvement à l’unité suivant articles de vente de bois :

Arbres : 114 571 unités

Perches : 65 181 unités

 

Dépassement théorique (règle proportionnelle) : base +40.2 %

Arbres : 114 571 - ((114 571 /185 509)* 132 312) = 32 854 unités

Perches : 65 181 - ((65 181 /185 509)* 132 312) = 18 691 unités

 

 

 

Vous trouverez, en annexe à ce courrier, les documents qui nous ont permis d’arriver à ces conclusions :

 

Encodage des coupes programmables par parcelles 2014

Encodage des coupes programmables par parcelles 2015

Encodage des coupes programmables par parcelles 2016

 

Concaténé 2014 à 2016 : Classement des parcelles par ratio

Concaténé 2014 à 2016 : Classement des parcelles par Volume

 

Annexe 4 : Plan de situation des parcelles

 

 

 

Texte issu du plan d'aménagement forestier de la forêt de Mormal 2014/2033 : 

« L’aménagement forestier, garantie de gestion durable s’inscrivant dans un cadre réglementaire, permet de hiérarchiser les enjeux d’une forêt et de proposer des objectifs de gestion à moyen et long terme traduit par un programme d’actions.

Le rôle multifonctionnel  de la forêt est bien évidemment la clé de voûte de ce document s’appuyant sur les engagements de l’État issus du Grenelle de l’environnement prévoyant de « dynamiser la filière bois en protégeant la biodiversité forestière ordinaire et remarquable (engagement n°77 du Grenelle de l’environnement) ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est impossible de considérer une gestion pérenne de cette forêt avec des dépassements  de prélèvements aussi significatifs.  

 

Nos demandes s’appuient  sur le cadre légal et réglementaire de :

 

•La loi n°7-753 du 17 juillet 1978 modifiée, portant sur l’accès aux documents administratifs

•Les articles L124-1 à L.124-8 et R.124-1 à R.124-5 du code de l’environnement relatifs aux informations environnementales

•La directive européenne 2007/2/CE du 14 mars 2007 dite INSPIRE

 

En tout état de cause, la communication externe des données de l’Office National des Forêts relève du statut « public » par défaut et crée des obligations en matière d’accessibilité et de communication externe.

 

 

Copie de ce courrier à votre supérieur ainsi qu’à vos tutelles ministérielles :

 

Monsieur le ministre de l’Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt (Stéphane LE FOLL)

Madame la Ministre de l’Écologie et du Développement durable (Ségolène ROYAL)

Monsieur le directeur général de l’Office national des Forêts (Christian DUBREUIL)

-Monsieur le Directeur Territorial Seine Nord ONF (M. GOULOUZELLE) 

 

Monsieur le Secrétaire Général du SNUPFEN Solidaires (Philippe BERGER)

 

Copie également aux décideurs politiques régionaux :

 

Monsieur le Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais (Michel LALANDE)

Madame le Sous-Préfet d’AVESNES-SUR-HELPE (Virginie KLES)

Monsieur le Président de la région Nord–Pas-de-Calais-Picardie (Xavier BERTRAND)

Monsieur le Président du Conseil Départemental (Jean-René LECERF)

Madame la Vice-Présidente du Conseil Régional (Marie-Sophie LESNE)

-Monsieur le Vice-Président du Conseil Régional Hauts-de-France en charge des forêts (M. Philippe RAPENEAU)

Monsieur le Président de la Communauté de communes du Pays de Mormal (Guislain CAMBIER)

Monsieur le Président du Parc Naturel Régional de l’Avesnois (Guislain CAMBIER)

Mesdames et messieurs les maires des 53 communes composant la Communauté de Communes du Pays de Mormal

 

Au titre de l’information générale,  ce courrier est également transmis aux rédacteurs en chef des médias nationaux, régionaux et locaux.

 

Au titre de la connaissance politique, ce courrier est également transmis à l’ensemble des partis politiques démocratiques que compose notre pays. 

 

 Dans l’attente de vos réponses, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos salutations distinguées.

 

        

 

       Benoît TOMSEN

 

 

       Président de « Mormal Forêt Agir »

 

Mormal Foret Agir 

- 1 -

 

Annulation de la vente de la parcelle 909

C:\Users\User\Desktop\bu.png

 

LOCQUIGNOL , LE 17 MARS 2017

 

 

 

Siège Social : 

 

 

 

M. DIRECTEUR DE L’AGENCE REGIONALE NORD-PAS-DE-CALAIS

 PAR INTERIM

 

OFFICE NATIONAL DES FORETS

24 RUE HENRI LOYER

BP 46

59004 LILLE CEDEX

MAIRIE DE LOCQUIGNOL

LA PLACE                                                                                         

59530 LOCQUIGNOL                                                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RECOMMANDE AVEC A.R.

 

OBJETS : 

•ANNULATION DE LA VENTE  DE LA PARCELLE 909 - MODIFICATION DU MARTELAGE 

 

 

 

 Monsieur le Directeur,

 

 

Ce courrier fait écho à l’article de presse publié dans La Voix du Nord en date du 14/03/2017 et intitulé «Non la forêt de Mormal n’est pas surexploitée ».

 

Nous confirmons demander une annulation de la vente de la parcelle 909, en l’état, et de procéder à la modification du martelage.

 

 

Dans l’attente de recevoir « la réponse qui nous est réservée », je tenais à vous apporter les quelques précisions suivantes relatives à la parcelle 909 :

 

Le 11 mars, une nouvelle action des membres de l’association a eu lieu.

L’ensemble des arbres appelés à disparaître ont de nouveau été ceinturés d’une rubalise rouge et blanche. 

 

 

Dans votre plan d'aménagement forestier, couvrant la période de 2014 à 2033, vous prévoyez parcelle par parcelle, le niveau d'exploitation :

 

Texte issu du plan d'aménagement forestier de la forêt de Mormal 2014/2033 : 

« L’aménagement forestier, garantie de gestion durable s’inscrivant dans un cadre réglementaire, permet de hiérarchiser les enjeux d’une forêt et de proposer des objectifs de gestion à moyen et long terme traduit par un programme d’actions.

Le rôle multifonctionnel  de la forêt est bien évidemment la clé de voûte de ce document s’appuyant sur les engagements de l’État issus du Grenelle de l’environnement prévoyant de « dynamiser la filière bois en protégeant la biodiversité forestière ordinaire et remarquable (engagement n°77 du Grenelle de l’environnement) ».

 

Par cette déclaration d’intention, cette parcelle se définit suivant les objectifs et contraintes suivantes :

 

 

1) Coupes programmées - 2016 (page 63 du plan d'aménagement forestier)

 

Dans votre programme d’actions PRODUCTION LIGNEUSES (chapitre 2.5.2), programme de coupes, vous définissez les "coupes programmables par années."

C:\Users\BTOMSEN\Downloads\amenagement 2013 détail.png

 

Ce plan  prévoit en 2016, un niveau de coupe 64 mètres cubes de bois par hectare. Ce chiffre, bien que précis, "est donné à titre indicatif, d’après les résultats quantitatifs des descriptions", dixit le document. 

Une erreur, à la marge, est possible et compréhensible.

 

2) Fiche de martelage - 2016

Document officiel de vente des bois de la parcelle - corresponds au détail du martelage de la zone

 

Dans ce document, l'O.N.F prévoit de vendre 1 283 M3 de bois sur la parcelle 909, soit 1283 M3 sur 11.14 hectares. 

Volume à l'hectare : 115.17 M3

 

Détails : (entre autres)

282 Chênes, 146 Hêtres, 4 merisiers ...

Ne sont pas pris en compte dans les volumes, pour cause de "déclassement", 7 chênes et 2 hêtres supplémentaires.

 

 

Comparatif  1) et  2)

 

Les prévisions telles que présentées aux signataires politiques de l'époque prévoyaient, pour cette parcelle, une exploitation de 64 m3 à l'hectare en 206, soit 712.96 Mètres cubes au total

En réalité, l'ONF a martelé et vendu 115.17 M3/ha, soit 1283 Mètres cubes de bois.

 

Surexploitation prévue : 570.04 Mètres cubes, soit 79,95 % de plus que prévu.

 

3) Historique de coupe de cette parcelle :

 

Cette même parcelle avait fait l'objet en 2006 d'une coupe identique, dite d'amélioration de classe 3,de 411 M3 sur 10.91 hectares, soit 37.67 M3/ha (voir annexe 3).

 

Le prélèvement en 2006 correspond à 32.70 % du prélèvement attendu en 2016. Soit, à l'arrondi, seulement de 30% 

 

On remarquera que le plan précédent, avec ces coupes, n'a pas laissé de trace, 10 ans plus tard !

 

 

 

 

 

 

4) Régénération de la parcelle 909

 

L'excès est évident. Il entravera durablement la régénération de cette zone.

 

Démonstration :

Considérons un volume disponible de 300 M3/hectare actuellement, en valeur par défaut. soit un "capital bois" de 300 * 11.14 = 3 342 M3

Le prélèvement sera de 1 283 M3. Le solde du capital de la zone après exploitation 2016 sera de 3 342 - 1 283, soit 2 059 M3

 

 

 

 

 

 

- Question : Combien de temps cette parcelle mettra-t-elle à se régénérer à l'identique?

 

Suivant des calculs simplistes, mais issu de vos données, nous pouvons considérer (en volume): 

Sur base dépeuplée de 38% (3 342 / 2 059) après coupe 2016, estimation de (1280 m3 /((11.14 * 5.77) * 0.62), soit plus de 32 ans.

(sur base des données du plan d'aménagement : production moyenne de bois de la forêt de Mormal : 5.77 Mètres cubes de production ligneuse par hectare, base existante.(page 6) )

 

Pouvez-vous nous donner votre avis argumenté ?

 

 

 

- Question : Avez-vous  prévu d'autres coupes sur cette parcelle durant la période de gestion du plan ?

 

En 2026, vous avez prévu de repasser en coupe d'amélioration. Prélèvement supplémentaire de 59 mètres cubes par hectare, soit 657 M3.

 

Dans 10 ans, la régénération naturelle ne devrait pas dépasser 400 M3, en l'état.

Les 657 M3 correspondent à la production théorique annuelle de 5.77 M3/ha, étalés sur 10 ans. Calcul simplifié :(5.77*11.14*10) 

La dégradation des ressources empêche de considérer le rendement maximal de cette zone.

 

Source : Page 83 du plan d'aménagement. 

C:\Users\BTOMSEN\Downloads\Annexe 4 Martelage 909 2026.jpg


 Confirmer vous ces dates et prélèvements ?

 

 

 

 

 

- Question : D'autres parcelles subissent-elles le même genre de surexploitation ?

 

D’après nos vérifications, il ne s'agit pas d'un cas isolé. De nombreuses parcelles sont exploitées à l'identique. 

 

  • Quelles actions comptez-vous menez afin de vérifier et corriger les surexploitations programmées ?

En avez-vous pleinement connaissance ?

Voulez-vous une liste précise, tel qu’établie par l’association au regard de vos objectifs et des martelages réalisés ?

 

 

 

 

 

- Question : Cette parcelle a-t-elle un intérêt paysager particulier ?

 

Réponse : Elle est située directement à côté de l'Arboretum / Etang David. L’intérêt de ce dernier est considéré comme "Sensibilité forte"

C:\Users\BTOMSEN\Downloads\paysagère bis.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Question : Cette parcelle est-elle visible par les promeneurs ? 

 

Cette parcelle est longée par :

- le GR 122 (antenne du GR12 (Bruxelles – Paris) à proximité  de Rethel (08) et permet soit de repartir vers les Ardennes et la Belgique, soit de descendre vers le SUD en tant que branche du St Jacques de Compostelle)

- un itinéraire de promenade départemental (PDIPR)

- un circuit équestre.