28 septembre 2017 La Voix du Nord

LOCQUIGNOL

Coupes excessives en forêt, le délibéré attendu le 12 octobre

En février, l’association Mormal forêt agir avait mené des actions contre la surexploitation forestière. Photo SAMI BELLOUMI

En février, l’association Mormal forêt agir avait mené des actions contre la surexploitation forestière. Photo SAMI BELLOUMI

L’association Mormal forêt agir, qui dénonce la surexploitation forestière du massif de Mormal, avait mené depuis la fin du mois de février plusieurs actions coups de poing sur certaines parcelles dans lesquelles les arbres avaient été martelés et donc voués à l’abattage. Au printemps, cette association avait décidé de passer à la vitesse supérieure et de saisir la justice.

L’association, par le biais de son avocat, avait donc saisi le juge des référés à la fois contre l’Office national des forêts et contre quatre acheteurs sur pied d’arbres pour demander que cesse la coupe de bois en forêt de Mormal. Mormal forêt agir estimait en effet excessives les coupes d’arbres par rapport à ce que préconisait le plan d’aménagement forestier. Entre-temps, une association, la SPPEF (Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France) a rejoint l’action de Mormal forêt agir.

Renvoyée une première fois, en juin, l’audience devant le juge des référés du tribunal de grande instance d’Avesnes-sur-Helpe s’est tenue mi-septembre. Le délibéré sera, quant à lui, rendu le 12 octobre.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *