Anne-Laure Cattelot chargée par le gouvernement de définir un plan sur l’avenir des forêts françaises.

Cette nomination tombe en même temps que celle du nouveau directeur général de l’ONF.

Qu’est-ce à dire ? Quelles conséquences pour la forêt de Mormal ?

On décrypte :

Ces nominations conjointes ne sont pas le fruit du hasard. La députée de la circonscription de Mormal avait la gestion de l’ONF en ligne de mire depuis plus d’un an. Nous l’avions alerté sur l’état de notre forêt et sur son devenir.

Le gouvernement attend d’elle un plan, c’est-à-dire une ligne de conduite dont se servira, entre autre, le nouveau directeur de l’ONF pour réformer l’Office National des Forets.

Actuellement, et c’est peu de le dire, la seule stratégie de l’Office consiste à renflouer les caisses, coûte que coûte. Avec la sciure pour seule monnaie d’échange.Ses seuls investissements sont principalement réservés à la communication (Personnels dédiés, média social, nouveau site internet ..).

De stratégie forestière, il n’y en a pas. Il n’y en a plus !

Regardez sur Mormal et alentour. La direction se félicite de sa gestion forestière, se félicite par média interposé : elle est tellement efficace que la forêt résiste aux pires sécheresses et canicules. Ça, c’était en 2018 et c’était sur une pleine page.

Un an plus tard, 8000 M3 de hêtres seront abattus. Ils sont morts, crevés debout ! Et ce n’est qu’un début !

L’absence de stratégie forestière de l’office est irresponsable.

Les dégâts sont visibles par tous et il est temps de remettre de l’ordre dans cette maison. Entre les monocultures intensives , les prélèvements excessifs et le personnel aux abois, il y a urgence ! La liste des doléances est longue. Trop longue !

L’obligation de l’État sera de (re)définir un véritable plan pérenne pour des forêts françaises et renforcer l’Office national des forêts au lieu de l’affaiblir**.

Pour Mormal et par extension, pour les forêts publiques et domaniales, nous demandons un arrêt des coupes rases, l’abandon des cloisonnements* et le respect de la gestion forestière, tel qu’il est défini dans le guide de la chênaie continentale* (pour Mormal).

Nous sommes viscéralement apolitiques, mais nous souhaitons que Mme Cattelot réussisse à convaincre, que le président et son gouvernement prennent (enfin) la mesure de la catastrophe annoncée. Que la France se donne les moyens de la sauvegarde de notre patrimoine forestier.

*Article à suivre prochainement

**Effectifs ONF : 15 800 personnes au début des années 1980 à 9 100 personnes en 2017. Soit -40%

** De 1978 à 2016, le volume de prélèvement de bois en forêt domaniale a augmenté de 29%. Le prix de vente en euro actualisé a baissé de … 40%.

La scierie Cattelot
e vois apparaître des commentaires laissant entendre qu’il y aurait conflit d’intérêts entre la députée, la mission confiée et … la scierie familiale.La famille Cattelot est connue dans la région pour être propriétaire d’une scierie à Saint-Remy-Chaussée. Spécialisé dans la fabrication de caisse et valorisation de bois d’œuvre.A ceux qui font ce raccourci simpliste, en mélangeant des mots et des fonctions, je voudrais leur préciser que la députée EXIGE… une baisse des volumes de prélèvements actuels et une stratégie de gestion pérenne.
J’écris ces mots en parfaite connaissance de cause.

Tomsen Benoit

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *